Les 48H du Gazon Sport Pro : La profession en quête de considération

Publié le Mercredi 04 décembre 2019 à 15:26

S’il fallait identifier un fil rouge à cette troisième édition des 48H du Gazon, ce serait sans doute le déficit de reconnaissance dont pâtissent les intendants de terrains de sport, ce alors que ces professionnels endurent différentes formes de pression : médiatique, économique, climatique, politique, sociétale…

Zero_phyto_conf

Comme le dit l’adage, « ça va mieux en le disant » ! À des degrés divers, les intendants de terrains de sport ont besoin d’être entendus. Pour être plus précis, ce sont surtout les greenkeepers qui se sont ouverts de ce manque de considération au cours de ces deux journées de conférences. Steve Isaac, Directeur technique et environnement du Royal & Ancient, n’a pas manqué de le souligner au cours de son intervention sur le programme Golf Course 2030 :

« Dans beaucoup de pays, les greenkeepers ne sont pas reconnus pour leurs compétences. Alors même qu’ils méritent le respect ! »

Pour Steeve...