[E-Green Golf Convention 2020] La FFG collaborera avec l'AGREF

Publié le Vendredi 18 décembre 2020 à 07:00

Invité sur le plateau de la E-Green Golf Convention 2020, Pascal Grizot, le nouveau président de la Fédération française de Golf (FFG) a dévoilé ses intentions durant les cinq prochaines années de son mandat.

La E-Green Golf Convention s'est déroulée ce mardi 15 décembre offrant aux intendants de terrains de sport la possibilité d'assister à des conférences en ligne comme celle d'Emilio Vichera, le Président de l'AGREF, avec Rémy Dorbeau, directeur-intendant des parcours de Chantilly et vice-président de l'AGREF,  dont nous avons parlé hier dans cet article. D'autres invités ont pu parler des projets en cours ou de solutions pour l'entretien des terrains de sports tel que Pascal Grizot, tout fraîchement élu président de la Fédération française de Golf (FFG), qui a dévoilé ses intentions durant les cinq prochaines années de son mandat.

Des projets d'avenir qui concernent le sportif, avec la volonté de faire émerger de nouveaux champions, le développement, en obtenant plus de nouveaux de licenciés, et enfin, la transition écologique, qui impliquent les greenkeepers. En effet, le nouveau président souhaite trouver des solutions face aux nouvelles contraintes et mesures relatives à l'utilisation des produits phytosanitaires, "afin de ne pas se laisser dépasser par ces événements", explique-t-il. Il souhaite également se concentrer sur une gestion raisonnable de l’eau. 

Pour cela, il nous confie sa volonté de s'entourer de spécialistes comme l'AGREF :

« La Fédération française de Golf et l’AGREF doivent travailler ensemble, même en cas de désaccord, car cette union sera très importante pour nous entretenir avec le gouvernement à propos des nouvelles problématiques et contraintes qui changeront le métier des greenkeepers. Nous souhaitons collaborer avec des professionnels comme l'AGREF car se sont eux les spécialistes, et sont les représentants de la filière. C’est un groupement de professionnels très important dans le golf. Il font un travail remarquable. Nous allons nous baser sur des études, et continuer à trouver de nouvelles solutions grâce aux essais de l’AGREF et de l'Institut Ecoumène » 

Il poursuit avec sa volonté de dynamiser la formation des greenkeepers, qui, d'après lui, est déjà très bien ancrée aujourd'hui .

« Nous avons pour objectif de développer de nouvelles formations pour les greenkeepers, avec la création d’une université de formation des métiers du golf pour améliorer la formation actuelle et, j'insiste bien là-dessus, non pas parce que celles déjà en place ne soient pas bien assurées. Le nouveau centre de formation du Golf National pourrait accueillir des formations pour les intendants. Cela aussi devra passer par une étroite collaboration avec l'AGREF » 

Enfin, face aux nouvelles mesures, le nouveau président explique qu'à l'avenir «  nous avons besoin de faire évoluer les mentalités en ce qui concerne la vision des parcours de golf. Il faut sensibiliser aussi bien les golfeurs que les directeurs et et voir avec les greenkeepers comment cela est possible. » 

Pour accéder au replay, cliquez ici.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)