Entre soulagement et inquiétude à Cholet

Publié le Lundi 21 septembre 2020 à 07:00

Le retour du public fut une forme de réconfort pour les comptes de l’hippodrome de Clenet, mais un retour du huis-clos pourrait s’avérer très préjudiciable…

hippodrome-de-cholet.jpg

Le début du mois fut synonyme de « vraie » reprise à l’hippodrome de Clenet, à Cholet (Maine-et-Loire) : après six mois d’interruption pour cause de Covid, et une réunion de déconfinement à huis-clos au moins de juin, la réunion de rentrée s’est tenue samedi 12 septembre, en public. Au grand soulagement du Président de la Société des Courses Hippiques de Cholet, Patrice Percherel, qui voit dans ce retour du public l’espoir de restaurer quelque peu la trésorerie, impactée notamment par l’entretien de la piste durant le confinement :

« Ça redonne un peu le moral (…), c’est très démotivant d’entretenir un hippodrome sans pouvoir accueillir un seul cheval (…). Normalement, la Fédération des courses hippiques nous indemnise les frais d’entretien, et en retour elle gère les gains générés par les paris. Mais depuis le 13 mars (…) on vit sur notre trésorerie… »

Outre les salaires, il a fallu utiliser les fonds de roulement de l’hippodrome pour subvenir aux frais fixes tels que l’arrosage de la piste… Pour le président de la Société des courses de Cholet, la prochaine réunion (course PMH) prévue le 27 septembre aura valeur de moment de vérité, car une nouveau huis-clos (le département est en zone rouge) serait « catastrophique »…

 

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Idir Zebboudj)

source: Ouest France