L'entretien du Golf de la Chassagne

Publié le Vendredi 07 juin 2019 à 11:34

Sébastien Rance, co-gérant du Golf de la Chassagne avec son père Philippe, nous présente les différentes opérations permettant d'entretenir ce parcours atypique.

 

 L'histoire de la création du Golf de la Chassagne nous a permis de comprendre comment son côté atypique et technique a donné naissance à un parcours magnifique qui nous plonge au cœur de la nature.

Dans cette interview, Sébastien Rance nous présente les différentes opérations pour entretenir ce parcours. La question du "zéro phyto" est pour lui difficile à mettre en place même s'il aimerait bien

"n'utiliser aucun produit phytosanitaire. Mais cela est compliqué, bien que nous essayions d'en utiliser le moins possible. Nous avons une gestion la plus juste possible avec peu de produits phytos".

Sébastien Rance revient également sur l'utilisation ou non de fongicides, d'insecticides, d'herbicides, etc.

Ensuite il nous présente le plan de fertilisation mis en place :

"Notre programme se base sur 80 unités d'azote sur les fairways et 120/130 unités d'azote en ce qui concerne les greens. Nous avons rajouté beaucoup de terre pour les greens en plus du sable qui représente une réserve naturelle pour la plante, nous n'avons pas besoin de lui apporter nous-même d'éléments nutritifs".

Concernant le travail mécanique, Sébastien Rance présente les différentes opérations effectuées: verti-drain, décompactage, carottage sur green, verticut, sablage, micro-spike etc.

"Nous souhaitons augmenter ces opérations par la suite, nous prévoyons de les réaliser tous les 15 jours suivies d'un top-dressing pour permettre de défeutrer et de maintenir le gazon en bonne santé".

 La gestion de l'eau est un autre point abordé :

"Nous avons la particularité d'avoir un terrain avec plus de 50 mètres de dénivelé entre la partie basse et la partie haute, on a techniquement divisé le circuit d'arrosage en deux pour répartir correctement les quantités d'eau dans chaque partie. L'eau provient d'un ruisseau qui est stockée dans nos bassins. On développe notre système sur les fairways car il y avait au départ une volonté de ne pas en mettre sur ces zones de jeu".

Enfin, Sébastien Rance nous confie que de "gros investissements sont prévus sur le parcours". Sébastien Rance nous parlait des trois trous supplémentaires prévus d'ici quelques semaine sur le Golf de la Chassagne. 

redactionateprofield.com (Lucas Sanseverino)