Le Golf de la Vanade : l'entretien est réalisé par des personnes qui se sont reconverties professionnellement

Publié le Jeudi 30 janvier 2020 à 08:35

Découvrez la seconde partie de l'interview exclusive de Pierre Germain, gérant de Green Garden Consulting, sur le projet de développement du Golf de la Vanade.

Après avoir parlé de la genèse du projet du Golf de la Vanade, voici la seconde partie de l'interview de Pierre Germain, le gérant de Green Garden Consulting. Il revient sur les dernières opérations mécaniques réalisées récemment sur le parcours.

De nombreux investissements ont été réalisés ces derniers mois afin de refaire quelques départs comme par exemple les trous N°3 et N°8, ouverts en novembre dernier. Ces travaux ont été réalisé avec "les moyens du bord" sans passer par des entreprises extérieures puisque "nous avons fait ça nous-même avec l’effectif en place", nous confie Pierre Germain. Deux greens vont également être refaits pour donner "plus de qualité de jeu, plus de volume et plus de place au parcours tout en restant naturel. Le but n’est pas de se comparer aux grands golfs car nos moyens ne sont pas suffisants", explique le gérant de Green Garden Consulting.

La particularité de ce golf est qu'il est "assez petit en surface. Il n’y a pas d’énormes greens et les trous sont assez étroits. Mais nous avons travaillé là-dessus pour rallonger les trous mais également les greens. Nous avons beaucoup débroussaillé pour donner de la clarté et de l’air au parcours afin qu’il puisse respirer et profiter de son emplacement en pleine campagne. De plus, il n’y a pas réellement de substrat, il y a beaucoup de gravats …".

Enfin, il revient sur son équipe qui assure l'entretien du parcours. "L’équipe d’entretien est composée de personnes qui n’étaient pas du tout jardiniers au départ". Ce sont donc des personnes qui se sont reconverties et qui ont été formées par Pierre Germain. Le projet s’appuie sur cette équipe et le but est de "continuer sur cette belle lancée, sachant que maintenant il y aura une attente importante de la part des propriétaires et des golfeurs. Il faudra donc soigner les petits détails car maintenant le parcours va être jugé. Cependant le relationnel avec les joueurs est très bon puisqu’ils sont sensibles au côté particulier et atypique que dégage ce parcours".

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)