Golf vandalisé : la surprenante découverte d’un directeur

Publié le Vendredi 09 février 2018 à 08:30

Un directeur de golf a eu la désagréable surprise de découvrir que les cordes installées sur son terrain étaient régulièrement sectionnées. Il a positionné des caméras sur la zone, voulant savoir qui était le responsable, et il a été très surpris en visionnant les images...

golf-vandalisé-gazon-pelouse

Charlie Rimpela est directeur du golf Banyan Cay situé à Palm Beach aux États-Unis. Il raconte sur Twitter son quotidien sur le green et les anecdotes qui en découlent. Récemment, il a réalisé que les cordes qui délimitaient les différentes zones de son terrain étaient sectionnés. Il a posté le message suivant sur Twitter :

« Raison parfaite de ne pas faire de suppositions hâtives. Quelqu’un a commencé à couper des cordes il y a quatre semaines. Parfaitement coupées comme avec un couteau. J’ai installé des caméras et les cordes étaient coupées mais pas dans l’angle de vue de la caméra. Ma prochaine option était de me poster en haut d'un arbre et d’attendre. »


Il a ensuite ajouté un autre tweet avec une vidéo qui a pu permettre d'identifier le coupable :

« Sans voix. Je me suis assis dans mon bureau et j’ai ri. Ne jamais faire de suppositions hâtives. J’étais sûr à 100% que c’était un être humain. »

Le vandale en question était en réalité un coyote, un animal proche du loup, très répandu en Amérique du Nord. Il coupait les cordes car c’est apparemment un moyen pour cette espèce d’aiguiser leurs dents.

Chaque pays a droit à ses conflits de "voisinage" avec différentes espèces d'animaux : les États-Unis ont les coyotes, en France, les sangliers "labourent" périodiquement les parcours de golf. À tel point parfois, que le golf de Saint-Germain-en-Laye a été obligé d’investir dans des « épouvantails » pour repousser ces créatures à l'aide d'un dispositif sonore.