Le Nord en « alerte sécheresse » : un golf donne l'exemple

Publié le Vendredi 26 avril 2019 à 16:04

Alors que les nappes phréatiques n'ont pas fait le plein cet hiver, la préfecture du Nord a émis un arrêté « alerte sécheresse » jusqu'au 30 juin. Pour s'adapter aux restrictions, le golf de Mérignies adopte quelques mesures de bon sens...

Golf_Merignies.jpg

Le printemps commence à peine et déjà les premiers déficits en eau se font sentir dans certaines parties du pays. En effet, depuis la mi-avril, le département du Nord est placé en « alerte sécheresse » par arrêté préfectoral. Comme l'a rapporté Les Échos, le mois de février s'est avéré très doux, et le déficit pluviométrique serait de l'ordre de 20% par rapport à la normale, selon la préfecture du Nord. Par conséquent, des mesures de restriction ont été prises, visant notamment l'arrosage des jardins et pelouses, interdit entre 11h et 17h. Les terrains de sport engazonnés sont donc directement concernés, et parfois pointés du doigt pour leur utilisation massive de ressources en eau.

Saisissant l'occasion de faire une mise au point, la responsable communication du golf de Mérignies Béatrice Gaulier, a fait connaître les mesures prises pour s'adapter à cette alerte sécheresse. En premier lieu, l'arrosage en journée est proscrit et se fait uniquement en période nocturne. Par ailleurs, l'eau utilisée est « impropre à la consommation » et le golf utilise l'eau de ses bassins de récupération, sans recourir à de l'eau de nappes. Enfin, Béatrice Gaulier ajoute qu'en cas de crise majeure, seuls les greens et les départs seraient arrosés, le golf « sacrifiant » les fairways, les roughs « 100% sauvages » ne faisant pas l'objet d'un arrosage spécifique.

En tant que greenkeeper, que pensez-vous de ces mesures de bon sens ? En préconisez-vous d'autres lorsque vous êtes confrontés à un épisode de sécheresse ?

 

Crédit photo: Golf de Mérignies