Les disciplines du gazon sportif ont leur groupe de représentants

Publié le Lundi 16 mars 2020 à 07:00

Une « interfédération » censée faire valoir les spécificités de la gestion de terrains de sport engazonnés auprès des pouvoirs publics s’est créée en début d’année.

Ecophyto_2018.jpg

Composé d’acteurs hétérogènes (intendants, jardiniers, directeurs de clubs de golf, directions des services municipaux des espaces verts, propriétaires de clubs de football et de rugby, régisseurs d’hippodromes, fournisseurs de produits et de services…), la filière gazon sportif ne parle pas toujours d’une même voix. C’est pourquoi, afin de négocier au mieux les futures évolutions des réglementations encadrant l’emploi de produits phytosanitaires, un groupe de travail s’est formé depuis le mois de février autour de la Fédération Française de Golf (FFGolf). Groupe qui a pour objet de faire valoir auprès des pouvoirs publics les contraintes inhérentes à la gestion de terrains de sport. Sa tâche consistera notamment à éviter à la filière gazon sportif d’être mise au pied du mur et de se voir interdire l’usage de produits phytosanitaires sans solutions alternatives compatibles avec les obligations du sport professionnel… Si ce groupe est pour l’heure désigné sous le terme d’ "interfédération", puisqu’il réunit en effet plusieurs fédérations sportives (FFF, FFR, FFGolf), il comprend aussi des représentants du monde de l’hippisme, afin de représenter toutes les disciplines concernées par le gazon sportif.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Idir Zebboudj)