Une collaboration entre Greenkeepers et Fauconniers au Stade Leo Lagrange

Publié le Jeudi 27 juin 2019 à 08:45

Après la rénovation de la pelouse du stade Léo-Lagrange à Besançon, une étonnante collaboration entre intendants et fauconniers est mise en place afin de préserver le semis face à la surpopulation des pigeons qui se nourrissent des graines de gazon !

stade_leo_lagrange

Cela fait plus de vingt ans que les joueurs des deux clubs de football bisontins, le Racing Besançon (RB) et le Besançon Football (BF) se partagent la pelouse du stade Léo Lagrange et cette dernière a été changée récemment. Le terrain était auparavant en gazon naturel plaqué sur une couche en substrat drainant Terrafoot, procédé mis en oeuvre par Parcs & Sports, avec un assainissement assuré par un drainage et une couche drainante superficielle. Cette volonté de changer la pelouse a été prise par la Ville de Besançon à cause des nombreux matchs qui ont été reportés pendant l'hiver en raison de l'état de la pelouse. Lors de grosses précipitations, la qualité du drainage était la source de ces problèmes sur la pelouse. 

Les travaux ont débuté il y a quelques jours et c'est toujours Parcs et Sports qui est à la baguette de ces travaux en utilisant le même procédé Terrafoot. Ce substrat est composé de pouzzolane et de scorie carbonifères. Ses caractéristiques lui permettent d'être plus résistant face aux précipitations importantes et de ne pas geler pendant l’hiver.

Concernant l'ensemencement de la nouvelle pelouse, Parcs & Sports a fait une étonnante collaboration puisque l'entreprise lyonnaise a fait appel à un fauconnier de la société Martel. Le but est d'éviter que les nombreux pigeons qui résident dans les tribunes du stade Léo Lagrange ne mangent les graines de gazon. Jusqu'à la fin du mois, une buse de Harris sera présente toute la journée en tribune Est pour chasser les pigeons et donc pour préserver le semi.

La fin des travaux est attendue pour le début du mois d'octobre, en fonction des conditions météorologiques, de l'arrosage et l'enracinement de la nouvelle pelouse. Cette dernière sera inaugurée mi-octobre voire à la fin du mois. En cas de retard, les clubs de football devraient être délocalisés sur le terrain synthétique de la Malcombe pour les matchs de championnat. 

Sources : Racing Besançon et Parcs & Sports

redactionateprofield.com (Lucas Sanseverino)