[Débats d'idées] Pierre Germain : "oui il y a des tâches, oui il y a des petites décolorations sur les greens mais nous vivons avec !"

Publié le Samedi 07 mars 2020 à 07:00

Nous poursuivons notre série de tribunes "zéro % phyto, 100% mytho ?" avec, cette semaine, la réponse de Pierre Germain, gérant de Green Garden Consulting.

Pierre Germain, gérant de Green Garden Consulting, travaille sur le projet de développement du Golf de la Vanade dont nous  parlions dans cet article. Dans cet extrait, il nous donne son avis sur la question "zéro % phyto, 100% mytho?”, dans le cadre de notre série de tribunes dédiée à cette thématique.

“Le zéro phyto ? Nous sommes obligés d'y aller car la législation nous oblige à ne quasiment  plus utiliser de produits phytosanitaires. Nous n'avons pas le choix, nous faisons avec ... Nous devons en parler à nos clients pour leur expliquer qu'il y a des maladies et que nous allons voir comment elles vont passer dans le temps. C'est un vrai changement qui nécessite une vraie éducation. Quand j'ai commencé de travailler, il y a 30 ans, je traitais à outrance mais maintenant c'est "zéro phyto" et tant mieux ! Nous faisons plus de travaux mécaniques, nous éduquons nos clients en leur expliquant que, oui il y a des tâches, oui il y a des petites décolorations sur les greens mais nous vivons avec ! Nous essayons de faire en sorte que cela ne dure pas trop et que cela ne  prolifère pas trop non plus, nous n'avons pas le choix.”

Enfin, nous avons demandé à Pierre Germain s'il subissait des attaques de maladies, voici sa réponse :

“Oui, nous avons des maladies récurrentes. Avec la chaleur et l'humidité, le Dollar Spot (Sclerotinia homoeocarpa) crée beaucoup de problèmes dans la région mais nous vivons avec... Nous essayons de la traiter avec des solutions naturelles pour aller dans le sens du zéro phyto”.

 

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Retrouvez les avis d'autres spécialistes concernant cette tribune :

Alain Dehaye et Julien Garbino : le zéro phyto, un « combat commun »

[Débats d'idées] Franck Nicolas : "La nature s'auto-régule et crée sa propre chimie..."

[Débats d'idées] Gianni Casini, Head Groundsman de l'OGC Nice : "je crois que c'est impossible de faire du zéro phyto sur un stade, par contre ..."

Alain Dehaye: "Si tous les acteurs de la filière jouent le jeu sans hypocrisie, on pourra progresser"

Alain Dehaye: "Faire du « zéro pesticide » est encore aléatoire pour garantir une efficacité totale sur l’année"

Louis Vandenborre, greenkeeper au Golf de Bressuire : « Le regard vis-à-vis des "phytos" a changé »

Romain Giraud, Natural Grass: « Le manque de connaissance sur certains nouveaux pathogènes rend difficile le contrôle des épidémies »

Joël Carol, greenkeeper du Golf de Falgos : « Le problème est avant tout un problème de comportement et de mentalité »

Romain Giraud, Natural Grass: « Le Zéro phyto est incompatible avec la qualité exigée actuellement »

Lucas Pierré, Golf national: « Le Zéro phyto, il faut s'y mettre dès maintenant »

François Brouillet, Président d'Hydraparts : « Acquérir la culture de la mesure pour mieux anticiper »

Laurent Princep, Greenkeeper du Golf de la Grande Motte : « Le zéro phyto peut être une réalité, à condition de ne rien imposer aux greenkeepers »