Salonvert 2017 : la nouveauté au rendez-vous

Publié le Vendredi 29 septembre 2017 à 08:34

Les intendants de terrain de sport ont eu l’occasion d’y découvrir des évolutions de gammes de machines ainsi que de nouveaux produits. Revue de détail.

Largement consacrée aux entreprises de paysagisme et de travaux publics, la dernière édition de Salon Vert, qui s’est déroulée sur la base de loisir de Vénérieu les 20 et 21 septembre derniers a pu également appâter les intendants de terrains de sport. En se dirigeant vers l’espace conseil du salon, il leur a été possible d’assister à des démonstrations de décompactage effectuées par Hydraparts. Le distributeur exposait pour l’occasion ses têtes de gondole : la Field Topmaker de koro, scalpeuse universelle (dont Hydraparts a l’exclusivité pour la distribution en France), ainsi que le regarnisseur à disques de Vredo, qui offre l’avantage de protéger les graines semées en refermant les sillons.

Nous vous en parlions tantôt, Hydraparts s’enrichit d’un nouveau partenaire : le fournisseur de peintures pour traçage Pitchmark. Utilisée pour toutes les compétitions Fifa et UEFA, ainsi que par les intendants du PSG et de l’OM, cette peinture se veut à la fois moins agressive et économique (deux litres pourraient suffire pour le traçage complet d’un terrain standard). La peinture jouirait par ailleurs d’un temps de séchage plus court et offrirait au traçage une plus grande durabilité.

Des démos, il y en avait aussi sur le stand de Wiedenmann, notamment de ses défeutreurs de la gamme Terra Rake, qui a pris récemment une nouvelle dimension en France, avec la distribution (par Solvert) du modèle de 4,60 m de largeur, tout spécialement adaptée aux fairways de golfs et terrains de grand jeu (football et rugby). L’avantage du Terra Rake 460 est de pouvoir travailler à grande vistesse, jusqu’à 12 km/h.

Toro aussi exposait quelques nouveautés : une gamme complète de véhicules utilistaires thermiques, mais aussi électriques destinés aux greenkeepers de golfs. Dans la nouvelle version de la gamme Workmen, fini les châssis rigides ; chaque roue dispose d’une suspension indépendante, pour un plus grand condott de conduite. Les versions électriques ont gagné en autonomie, ainsi qu’en performance, le recours à des moteurs asynchrones permettant de générer de meilleurs couples.

Au rayon des tondeuses, une nouvelle venue, toujours de Toro, ne devrait pas tarder à apparaître sous nos contrées : la Real Master 7000, adaptée à la tonte des fairways - notamment lors des phases d’overseeding - du fait de ses dimensions (3,10 m de largeur de travail) et de sa puissance (59 chevaux).