Une saison quasi-blanche au Stade de France®

Publié le Jeudi 14 mai 2020 à 07:00

Bien que sevré de matches depuis février, le gazon du Stade de France® fait l'objet d'opérations d'entretien initialement prévues à l'intersaison, afin d'être opérationnelle pour une reprise d'activité, possiblement en août.

Stade_de_France.jpg

À l'instar de tous les terrains de grand jeu de football et de rugby professionnels, le gazon du Stade de France fait l'objet de travaux de rénovation d'ordinaire prévus à l'intersaison. Ce que confirme à l'Est Républicain Benoît Lavallée, Directeur des opérations France d'Iturf Management, société gestionnaire de l'enceinte francilienne :

« Dès qu’on a su que le confinement allait durer, on a anticipé ces opérations dans les différents stades en se disant qu’on n’aurait pas le temps de le faire à l’intersaison, dans l’hypothèse où les matches allaient reprendre en juin ou juillet. »

 

Parmi ces opérations, le scaplage du gazon naturel a été effectué il y a plus d'une semaine par l'entreprise Sparfel (les fibres synthétiques du substrat renforcée ont été laissées en place). De là il faut compter huit semaines environ après le regarnissage. Suivront les opérations d'entretien courant (tontes, arrosage, surveillance...)

À vrai dire, Anthony Stones, groundsman du Stade de France, et ses équipes sont plus que dans les temps, puisque dans le meilleur des cas, le Stade de France ne pourra pas accueillir de rencontre avant le courant du mois d'août, période pendant laquelle la Fédération Française de Football et la Ligue de Football Professionnel envisagent d'organiser les finales de Coupe de France (messieurs et dames) et de la Coupe de la Ligue (dernière du nom). Matches qui se dérouleraient à huis-clos, selon l'injonction du gouvernement...

Pour les mêmes raisons, le Consortium du Stade de France a dû renoncer à l'organisation en juillet de manifestations extrasportives telles que le Rockin'1000 ainsi qu'un concert de Lady Gaga. Si ces reports et annulations représentent un manque à gagner de plus pour le consortium, cette annulation n'est pas forcément une mauvaise nouvelle pour le gazon du Stade de France® ...

Voilà qui ne consolera pas en tout cas Alexandra Boutelier, la directrice générale du consortium, qui confiait à l'AFP :

« Peut-être arrivera-t-on à reprendre d’ici à la fin de l’année, peut-être pas. Dans les deux cas, on parle de plusieurs millions d’euros de perte de chiffre d’affaires. Dans le second cas, l’impact sera un nombre à deux chiffres. Et si l’interdiction des grands rassemblements perdure durant l’année 2021, on entrera en terre inconnue. »

 

Pour rappel, la dernière rencontre accueillie par le Stade de France remonte au 8 février : c'était France-Italie, dans le cadre du Tournoi des VI Nations...

 

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Idir Zebboudj)

sources: L'Est Républicain, AFP

crédit photo: Zakarie Faibis/Wikipedia Creative Commons