[Débats d'idées] Alain Dehaye: "Faire du « zéro pesticide » est encore aléatoire pour garantir une efficacité totale sur l’année"

Publié le Mercredi 23 octobre 2019 à 14:55

Pour poursuivre notre série de tribunes "zéro % phyto, 100% mytho?", voici cette semaine la première partie des réponses d'Alain Dehaye, expert indépendant et gérant du bureau de conseil Les Ateliers du Golf.

A_Delhaye.JPG

Selon vous, est-il possible de faire du 0% phyto en terrain de sport ? Et si oui, sous quelles conditions?

Il faut se dans replacer le contexte : il est plus facile de gérer un terrain de sport tondu à 30 mm qu’un green de golf tondu à 3 mm mais il est plus délicat de maintenir des conditions de jeu optimales toute l’année dans une zone de tribune perpétuellement à l’ombre que sur un green en plein soleil… Le raisonnement est lié à des facteurs multiples, essentiellement dus à la physiologie du végétal et à son stade de développement, aux conditions environnementales et bien sûr au niveau d’exigences du sport en question, sans parler des durées d’utilisation des surfaces sportives…

Dès l’instant où l’on est en monoculture, les raisonnements naturels logiques ne tiennent plus car il s’agit de systèmes de production sur des supports crées pour cela et avec toutes les...